Félicitation au Steenrock : 1000 personnes pour « faire de la musique, pas des centres fermés »

18278706_10155330106134612_124201292363689009_o
Le STEENROCK de cette année a fait bouger près de mille personnes devant les centres fermés 127bis et Caricole dans un esprit de révolte et de contestation tout est restant foncièrement solidaire, poétique, pacifique et familial. Les quelques minutes de video qui suivent l’illustrent bien! Steenrock_2017
Les appels des détenus nous ont confirmé combien cette journée de lutte et de soutien leur tenait chaud au cœur. Nous avons en outre recueilli un nombre important de nouveaux contacts pour venir en aide aux sans-papiers détenus à l’intérieur des centres via nos groupes de visiteurs.
Nous espérons être toujours plus nombreux à réclamer la suppression des centres fermés, l’arrêt des expulsions, la révision des politiques d’asile et de migration en vue d’obtenir la liberté de circulation pour toutes et tous, seule position cohérente et respectueuse des droits humains.
Témoignage de Loïc :

Beaucoup d’émotion aujourd’hui au Steenrock, festival de musique, juste devant le centre fermé de #Steenokkerzeel. Des sentiments forts et mitigés. La beauté de la solidarité face à la laideur de l’injustice.

Des témoignages révoltants aussi, venant des personnes qui croupissent dans cette prison pour étrangers : traitements inhumains, isolements arbitraires, expulsions illégales et violentes, privation de contact avec l’extérieur, etc. Mon camarade Youssef Handichi (qui a pu rentrer car il est aussi député), a rencontré un boulanger, un garagiste, un docker d’Anvers… Des travailleurs qui vivent souvent depuis 15 ans en Belgique et que la police est venue chercher chez eux à 6h du matin, avant le boulot et l’école. Des femmes qui se serrent les coudes pour ne pas perdre espoir. Des vieux et des malades sans soin. Des gens qui ont fui Kaboul et même Gaza. Tous tremblent d’angoisse en racontant ce qui leur arrive, sans vraiment parvenir à comprendre. Beaucoup d’entre eux regrettent terriblement d’avoir cru qu’une « démocratie » leur permettrait de vivre en paix. Mais cette démocratie-là ne sera jamais la nôtre !

Bravo aux organisateurs, artistes, bénévoles et centaines de participants qui montrent tous les jours leur détermination pour le respect de la justice et des droits de l’homme. La démocratie, c’est surtout eux qui la font vivre. Pour faire barrage aux tentatives fascistes – qui évoluent au sein de notre État bien avant le gouvernement de Francken d’ailleurs -, il faudra être nombreux et unis pour organiser la contre-culture et le rapport de force.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s